Mettez toutes vos défenses immunitaires en avant face au Coronavirus !

Mis à jour : 22 sept. 2020

Tout comme vous, j’ai assisté à la montée en puissance du vent de panique lié au Coronavirus depuis son apparition en décembre 2019.

Plus de deux mois depuis que toutes nos pensées, autant que notre actualité, sont dirigées vers un seul fait : la propagation du Coronavirus.

Je ne prétends pas vous apporter de solution pour éviter le virus, mais simplement faire un point sur ce qu’est le Coronavirus, en mots simples et surtout, au cœur de cette tempête médiatique, comment armer votre métabolisme pour tenter de résister à ce virus.



Le Coronavirus c’est quoi ? Une nouvelle maladie ?


Avant tout, vous devez savoir que le terme Coronavirus représente une famille de virus divers et variés qui touchent différentes espèces animales.


Parmi, les héritiers de cette longue lignée de Coronavirus, certains peuvent être transmis à l’homme.


Le point commun de virus de type Coronavirus est qu’ils touchent essentiellement les systèmes digestifs et respiratoires.


Parmi les plus célèbres, certains d’entre vous se rappelleront du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) ou du MERS (Middle East Respiratory Syndrom).


Depuis décembre, un nouveau dans la famille des Coronavirus fait parler de lui : le SRAS-CoV2 apparut en Chine.


Ce dernier est responsable d’une maladie transmissible à l’Homme et qui peut entraîner une maladie respiratoire : le désormais tristement célèbre COVID-19.


Malheureusement, chez les personnes les plus fragiles, le COVID-19 peut entraîner de graves complications, notamment respiratoires.


Rassurez-vous cependant, la mortalité du Coronavirus n’est pas de 100 % mais bien à 3,4 % d’après l’annonce de l’OMS du 03 mars 2020. Certes, cela reste élevé, mais le COVID-19 étant nouveau dans le paysage, il est encore assez difficile d’établir des rapports exacts.


Les symptômes du COVID-19 sont les mêmes que ceux d’une infection respiratoire :

  • fatigue

  • fièvre

  • douleurs musculaires

  • toux

  • Difficultés respiratoires…

En revanche, les personnes qui présentent des maladies chroniques et les personnes âgées semblent plus susceptibles de développer des formes sévères.


Comment se transmet le Coronavirus ?


Je ne vous révèlerai pas de quelle manière ce nouveau Coronavirus a été transmis de l’animal à l’Homme, cependant, le mode de transmission d’un individu à l’autre est clairement identifié : par voie aérienne.


Cela implique donc une contamination par contact.


Un objet, une bise, un verre, une toux ou un éternuement sont les facteurs principaux de la transmission des postillons.


Cependant, en cas de toux ou d’éternuement, seuls des contacts étroits avec une personne infectée sembleraient nécessaires pour que la maladie soit transmise. Par exemple, en cas de toux, un contact à moins de 4 mètres de la personne infectée serait nécessaire pour que le virus se transmette.


Le COVID-19 présente un taux de contamination aussi élevé que celui d’un rhume, soit un taux de réplication de 2.


Qu’est-ce que c’est un taux de réplication ?


Tout simplement une projection de la contagion d’un virus sur la base d’une personne contaminée qui serait mise en présence de 100 autres personnes saines.


Dans le cas du COVID-19, sa réplication de 2 signifie que sur les 100 personnes saines, 2 seraient susceptibles d’être contaminées.


Au niveau de la période d’incubation, 14 jours semblent nécessaires au virus pour incuber.


Quels sont les gestes simples pour limiter la propagation du virus ?


Le Coronavirus ne présentant aucune différence avec ses congénères dans son mode de transmission, les autorités sanitaires françaises préconisent des gestes simples pour vous préserver d’une éventuelle contamination :

  • Se laver les mains régulièrement

  • Tousser ou éternuer dans son coude

  • Saluer sans se serrer la main, ni faire de bise

  • Utiliser des mouchoirs à usage unique

  • Porter un masque chirurgical dès lors que vous êtes malade



Quels aliments sont les Super Alliés de vos défenses immunitaires face au COVID-19 ?


Il n’y a que l’ail qui vous aille !


Tout comme moi, il vous est déjà remonté aux oreilles que l’ail était un super aliment.


En effet, en raison de ses composés organosulfurés tels que l’allicine, l’ail propose des effets antioxydants et anti-inflammatoires naturels.


Il n’est d’ailleurs pas rare de retrouver cet aliment dans de nombre recettes de grand-mères qui garantissent de passer un hiver tranquille.


De manière plus scientifique, vous pouvez tout à fait utiliser l'ail pour dynamiser votre système immunitaire et renforcer votre organisme. Les propriétés naturelles antiseptiques, antifongiques et nutritives de l’ail en font l’allié parfait pour booster vos défenses face au COVID-19.


Pour étayer ces faits, plusieurs études ont été menées. L’une d’entre elles, conduite en 2011 par Meri P. Nantz, Cheryl A. Rowe et Catherine E. Muller concerne une population de 120 adultes. 60 d’entre eux se sont vu remettre un complément alimentaire à base d’ail tandis que les 60 autres ont reçu un placébo.


En 45 jours, les chercheurs ont constaté une nette augmentation des défenses immunitaires pour les 60 personnes supplémentées en ail.


Mieux ! Après 90 jours de supplémentation, les chercheurs ont constaté que les deux groupes avaient attrapé autant de virus hivernaux l’un que l’autre mais que les 60 personnes qui prenaient de l’ail présentaient une diminution de 21 % de ses symptômes par rapport aux 60 autres personnes sous placebo !


Une autre étude qui date de 2001 menée par Josling Peter démontre que l’ail réduit significativement le nombre, la durée et la gravité des infections respiratoires supérieures !


Pour booster vos défenses immunitaires efficacement, n’hésitez plus !


Consommez de l’ail en l’intégrant dans votre consommation quotidienne si ce n’est pas encore fait.


Si vous n’avez pas du tout l’habitude d’en utiliser, incorporez-le progressivement afin de :

  • Vérifier votre tolérance digestive de l’ail,

  • Vous habituer au goût.

Une à quatre gousses par jour pourrait vous permettre de traverser la tempête Coronavirus plus sereinement.


La propolis, un concentré de principes actifs


Vous avez probablement déjà entendu parler de la propolis, formidable concentré de principes actifs qui tonifient vos défenses immunitaires de façon exceptionnelle !


D’une manière générale, vous pouvez considérer tous les produits de la ruche comme d’excellents partenaires pour lutter contre tous les virus, y compris ceux de la famille des Coronavirus.


Attention néanmoins, aux personnes qui pourraient être allergiques !


L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, Alimentation, Environnement et Travail recommande de ne pas donner de miel aux enfants de moins d’un an afin d’éviter le risque de botulisme infantile.


Mais la propolis, qu’est-ce que c’est au juste ?


Certains arbres présentent des bourgeons qui sont enduits de résine. Cette dernière dispose de propriétés antiseptiques et est couramment appelé propolis.


Ce sont les abeilles qui récoltent cette résine pour les ramener à la ruche et en tapisser les parois pour étanchéifier leur habitat. Or, la propolis contient plus de trois cents (300) molécules actives identifiées !


La propolis est par ailleurs beaucoup utilisée en pharmacologie pour l’intérêt que présentent ses flavonoïdes, ses composés phénoliques ainsi que ses huiles essentielles.


La propolis ne se contente pas d’apporter des principes actifs complémentaires à votre organisme, mais va littéralement activer tout votre système immunitaire de la première cellule à la dernière que composent votre organisme !


Cerise sur le gâteau en ces où le COVID-19 nous fait tant frémir, la propolis se révèlerait extrêmement opérante pour toutes les infections respiratoires telles que la rhinopharyngite ou la grippe.


Même si aucune étude n’a été encore menée sur son effet sur les virus de type Coronavirus, les flavonoïdes présents dans la propolis sont en mesure d’inhiber l’enzyme responsable de la décapsulation du virus.


Cette action empêcherait ainsi la prolifération du virus !


D’après le site Nutrition.fr, les recommandations en matière de quantité nécessaire pour bénéficier d’une belle efficacité thérapeutique seraient de l'ordre de 600 MG 1500 MG par jour pour un adulte bien portant.


Le shiitaké, le champion miracle que Super Mario vous enviera !


Une étude de 2015, réalisée par Dai X, Stanilka JM, Rowe CA, Esteves EA, Nieves C Jr, Spaiser SJ, Christman MC, Langkamp-Henken B et Percival SS a mis en avant que la consommation quotidienne de champignons shiitaké (Lentinula edodes, de son doux nom latin) permettrait d’améliorer vos défenses immunitaires.


Au-delà de renforcer vos cellules immunitaires, le Shiitake en favoriserait la prolifération et le fonctionnement grâce à une consommation quotidienne.


Les études ne sont cependant pas nombreuses sur l’impact des principes actifs de ce champignon dans le cadre d’infections virales, cependant ses actions antimicrobiennes, antioxydante et antitumorale en font un allié santé incontournable !


À l’usage, il serait conseillé de consommer de 5 à 10 g de champignons shiitaké tous les jours sur une cure d’un mois.


Le Thé vert, une valeur sûre !


Que vous aimiez ou non, le thé vert offre une source de bienfaits qu’il est possible de consommer quotidiennement.


Bien entendu, vous devez tenir compte de votre tolérance au thé !


De plus, si votre médecin généraliste ou spécialiste vous en a contre-indiqué l’absorption, vous devez respecter ses préconisations.


Je suis moi-même amatrice de thé et, bien que ne refusant pas une bonne tasse de café bio de qualité, ma boisson favorite reste le thé sous toutes ses formes.


Le thé vert est très riche en polyphénols très largement réputés pour leur action antioxydante.


Ces molécules jouent un rôle important puisqu’elles aident votre organisme à renforcer vos défenses immunitaires et à assurer la protection des cellules de l’immunité, plus largement appelées les globules blancs.


Les principes actifs que contient le thé vert participent aussi limiter les effets du stress oxydatif en piégeant les radicaux libres à l’origine d’un vieillissement prématuré de nos cellules.


Enfin, une étude de 2018 conduite par Wanda C. Reygaert du Biomedical Sciences Department, Oakland University et par William Beaumont de la School of Medicine, Rochester a démontré que le thé contenait des catéchines, et plus précisément d’épigallocatéchidene (as des as de l'immunité) qui aideraient à lutter contre certains microbes.


Plus aucune hésitation n’est permise !


Un litre de thé par jour vous permettra de booster votre organisme et potentiellement de faire un pied de nez au COVID-19 !


Évidemment, de préférence sans sucre ajouté, ou selon la prescription diététique de votre diététicien nutritionniste.


Et si vous n'avez pas l'habitude d'en consommer, encore une fois, commencez à en boire en petite quantité pour habituer votre organisme et prendre le temps d’en apprécier le goût.



En conclusion, je ne prétends pas vous apporter de solution magique pour échapper au Coronavirus, mais une alimentation équilibrée, renforcée par des alliés immunité puissants, vous permettra de lutter efficacement contre les virus.


Y compris le Coronavirus.


Si toutefois vous avez des doutes, n’hésitez pas à me contacter afin que nous étudiions ensemble les solutions nutritionnelles à mettre place afin qu’elles soient parfaitement adaptées à votre cas.


Nous sommes tous uniques et l’alimentation qui vous convient l’est tout autant !


216 vues0 commentaire

sdolhabaratz.diet@gmail.com

 

Numéro ADELI : 839503927

Téléphone : 06 86 25 69 95

  • Sylvie Dolhabaratz Diet Facebook
  • Sylvie Dolhabaratz Diet Twitter
  • Sylvie Dolhabaratz Diet Pinterest
  • Sylvie Dolhabaratz Diet Instagram

Membre de l'Association Française des Diététiciens Nutritionnistes (AFDN)

Membre de l'Association des Diététiciens Libéraux (ADL)

Figure sur l'annuaire de l'IDPLS (Intérêts des Professions Libérales Soingantes)

Cabinet Paramédical

21 ZA La Laouve, rue du Coudoulet

83470 St Maximin la Sainte-Baume

Consultations à distance et si besoins à domicile sur les villes de

Trets, Pourrières, Rousset, Peynier, Pourcieux, Saint-Maximin et toutes les communes environnantes

© 2019 par Sylvie Dolhabaratz Morales

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now